Pourquoi choisir la coulée sous vide ?

La coulée sous vide ou duplication sous vide, consiste à  injecter une résine dans un moule en silicone. De par son coût et son délai, cette méthode est la plus adaptée aux préséries, avec une reproduction fidèle du modèle original et un résultat proche du résultat final en « bonne matière ». La technologie de la coulée sous vide est conseillée pour les productions d’une dizaine de pièces à une centaine de pièces pour des tests mécaniques ou visuels.choisir

Les avantages de la coulée sous vide

  • Haute précision, finesse du détail : le moule en silicone permet d’obtenir des pièces totalement fidèles au modèle original, même avec des géométries des plus complexes. Le résultat sera parfait avec une qualité comparable à la pièce finale.
  • Qualité de la pièce : l’utilisation de résines vous permet de choisir un matériau se rapprochant au plus près de la bonne matière, avec un grand choix en ce qui concerne la dureté : souple ou rigide, mais également l’aspect final : la pièce peut être teintée dans la masse ou bien avoir une transparence de type ‘cristal’. Il est également possible de réaliser des surmoulages (d’inserts en laiton par exemple) et de réaliser des finitions peintures.
  • Prix et délais : l’utilisation de la silicone pour le moule permet une réduction des coûts par rapport à un moule en aluminium ou en acier. De plus, vous réalisez des économies d’échelle à partir d’une dizaine de pièces, ce qui rend cette méthode plus intéressante qu’une impression 3D. Enfin, il faut 7 à 10 jours pour obtenir 30 à 50 pièces prototypes fonctionnelles, ce qui en fait une méthode attractive pour répondre à une besoin urgent.

Les limites de la coulée sous vide

  • Durée de vie du moule : le moule en silicone a une durée de vie moindre qu’un moule d’injection, l’outillage ainsi créé ne pourra produire plus que quelques dizaines de pièces.
  • Mise en place : de par la nécessité d’avoir un modèle original, et de créer un moule en silicone, cette méthode demande un petit investissement contrairement à l’impression 3D ou la Stéréolitographie. Néanmoins, cet investissement devient un avantage grâce à l’économie d’échelle dès qu’il faut produire plus de 5 à 10 pièces.

Usages à privilégier en coulée sous vide

Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, la coulee sous vide sera conseillée pour des :

– préséries pour tester le marché auprès de vos clients

– préséries pour certification

– préséries pour validation mécanique ou esthétique dans le marketing et le design.

– petites séries pour une première commercialisation

Pour en savoir plus sur cette technologie de prototypage rapide découvrez les réponses de notre chef d’atelier sur la coulée sous vide.

Posez votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Commentaires (2)

  • guillemain de Rennes Répondre

    Bonjour

    Je suis étudiant à l’IUT de rennes en génie mécanique et producrique, dans le cadre du nos cours de Méthode nous avons à étudié l’industrialisation d’une pièce dans différents types de série.
    Travaillant actuellement sur le production moyenne série je me suis intéressé à votre procédé de coulée sous vide.

    Je voulais donc savoir combien coûte environ de produire une pièce de 105x200x35 en cout unitaire et par lot de 10. Ainsi que le prix du moule à concevoir et fabriquer.

    De plus quel est le coût horaire de votre machine ?

    J’espère que votre aide nous fera avancer dans notre étude.

    Cordialement,

    Guillemain Jordan.

    23 mars 2018 - 15 h 43 min
    • Prototech
      Prototech Répondre

      Bonjour Guillemain,

      Merci pour votre commentaire,

      Nous pouvons valider les prix uniquement après bonne analyse des fichiers 3D. Pour vos dimensions actuelles, nous pouvons proposer 10 pièces pour un prix unitaire de 35-50 € (inclus création du moule en silicone pour fabrication)
      Notre coût horaire machine n’est cependant non divulgué,

      Je vous invite à consulter notre site pour plus d’informations sur la coulée sous vide,

      L’équipe Prototech

      24 mars 2018 - 16 h 14 min