Quels sont les différents logiciels utilisés en prototypage rapide ?

Quels sont les différents logiciels utilisés en prototypage rapide ?

Il existe plusieurs logiciels de modélisation 3D. Ces derniers sont utilisés dans la construction, l’architecture et les domaines liés à l’ingénierie dont le prototypage rapide.

Différences entre logiciels et formats de fichiers : En prototypage rapide nous utilisons des logiciels dits CAO (Conception assistée par ordinateur). Ces derniers supportent des formats de production tels que stp, step, et igs et des formats de design comme stl. Ces formats sont développés par des éditeurs de logiciels. Par exemple, les logiciels dwg et dxf sont des formats industriels d’AutoCAD. Les informations modélisables sur les fichiers 3D dépendent des extensions. Ainsi, les données présentent sur les formats dwg sont relativement restreintes. Les logiciels les plus fréquemment utilisés en prototypage incluent : SketchUp, autoCAD, SolidEdge et Solidworks. 

Applications : En plus de permettre la visualisation de l’intérieure et de l’extérieur des pièces, leur manipulation spatiale et la mesure des dimensions, les logiciels offrent également diverses applications. Par exemple, il est possible de déplacer et de désolidariser certains éléments et zones des pièces, ou encore de calculer les angles pour mieux analyser la faisabilité des projets. 

Production : Les fichiers 3D des logiciels sont utilisés pour la fabrication des pièces. Ils donnent les instructions aux machines pour diriger le déplacement et la rotation de la fraiseuse en usinage CNC et l’alignement des couches de résines en impression 3D.

Limites : Cependant, ces logiciels permettent des représentations simplifiées des pièces plastiques. Elles sont généralement idéalisées, ne prenant pas en compte un certain nombre d’éléments physiques du monde réel et de contraintes mécaniques. Par conséquent, les représentations numériques ne sont pas forcément concevables en 3D. Ainsi, l’assemblage de pièces sur un fichier 3D n’est pas forcément faisable en réalité si le jeu entre les pièces ne permet pas leur insertion. Par ailleurs, une paroi trop fine ou disposant de trop de diamètres sur une pièce relativement longue présente un risque élevé de fragilité et de casse. Il est donc nécessaire d’adapter les fichiers 3D aux réalités du monde physique et des contraintes de productions.

Partager cet article

Posez votre question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*